L’isolation des murs intérieurs | BienChezMoi

L’isolation des murs par l'intérieur : tout savoir

Accueil > Conseils pratiques > Aménagement intérieur > Cloisons / Isolation Intérieure > L’isolation des murs par l'intérieur : tout savoir
L’isolation des murs par l'intérieur : tout savoir
Par Philippine Jegousse, le 16/03/16
L’isolation thermique par l’intérieur (ITI) permet de juguler les déperditions de chaleur au niveau des murs qui peuvent atteindre 20 %. Pour une construction neuve ce procédé est intégré dès le départ au bâti. Mais qu’en est-t-il en rénovation ? Comment isoler des murs humides ? Comment apposer l’isolant sur des murs en pierre sans dénaturer toute l’habitation ?

Copyrigt Fotolia.

 

 

Les bénéfices de l’isolation des murs intérieurs

 

Après la toiture, ce sont les murs qui laissent le plus s’échapper la chaleur d’une habitation (jusqu’à 20% de pertes). En France, l’isolation thermique par l’intérieur est la solution la plus pratiquée. Cela consiste à apposer une couche d’isolant sur la façade intérieure des murs. 

Dans le cas d’une construction neuve, c’est un procédé facile et rapide à mettre en oeuvre.

En revanche, pour une rénovation, cela peut être plus délicat : la décoration intérieure doit être refaite, il faut démonter et réinstaller les radiateurs, les prises et canalisations et s’assurer de la capacité d’ouvertures des fenêtres. C’est un sujet tout à fait d’actualité car faute de terrains constructibles disponibles ou à cause de leur cherté, les particuliers achètent ou louent plutôt des bâtis existants. Hors ils doivent par la suite mettre ces logements aux dernières normes énergétiques (RT 2012, DPE, etc.).

 

 

L’isolation des murs intérieurs est bénéfique à la fois pour les occupants d’une maison et pour l’environnement :

  • garantit un confort thermique et acoustique été comme hiver,
  • diminue le recours au chauffage et à la climatisation (à la clé, des économies d’énergie et moins de rejets de gaz à effet de serre et de polluants),
  • protège et valorise votre maison,
  • préserve le cachet de la façade extérieure (pierres apparentes par exemple)
  • permet de satisfaire aux dernières normes telles que la RT2012,
  • permet de se rapprocher des performances d’un bâtiment basse consommation.

En revanche, elle a pour principaux inconvénients d’empiéter sur la surface habitable et de ne pas supprimer totalement les ponts thermiques, contrairement à l’isolation thermique extérieure

Il est recommandé de compléter l’isolation des murs par :

 

Pour approfondir :

L'isolation intérieure : tout savoir avant de débuter les travaux

 

 

Pièces humides

 

Avant de procéder à la pose de l’isolant, il faut avant tout effectuer un drainage des murs, puis attendre que la paroi sèche. Il est indispensable de prévoir l’installation d’une VMC pour assurer le renouvellement de l’air et éviter les moisissures et la condensation intérieure. Si le problème d’humidité n’est pas traité avant d’isoler, vous risquez d’empirer la situation ! Faites appel à un professionnel de l‘isolation qui établira un diagnostic sûr et vous conseillera au mieux. 

Isoler les murs intérieurs des pièces humides telles que la salle de bain, le garage, le sous-sol est le premier pas vers leur transformation en véritables pièces de vie

Cela est particulièrement pertinent pour une maison ancienne qui peut ne plus être adaptée aux besoins d’aujourd’hui. Souvenez-vous des pavillons des années 60-70 avec leur sous-sol immense… Combien de propriétaires n’ont jamais tiré au maximum parti de cet espace qui doublait leur surface habitable ? 

 

 

Grâce à l’isolation intérieure, l’occasion est trop belle pour créer un souplex, des chambres et salles de bain supplémentaires, voire un studio à louer à des étudiants en mal de logement ? 

 

transformation sous sol en souplex
 

Aménager un sous-sol en chambre. Copyright Planete-deco.fr.

 

Pour approndir : 

3 étapes pour améliorer l'isolation de son garage

 

 

Matériaux spécifiques

 

Il existe deux techniques de pose :

  • fixation de l’isolant sur les murs, puis finition en plaque de plâtre, bois, etc.,
  • panneaux composites fixés au mur directement, aucune finition à rajouter. Cette technique est plus onéreuse mais un panneau de 3 cm d’épaisseur est aussi efficace que 18 cm d’isolant courant, ce qui permet un gain de place considérable.

 

Doublage d'un mur maçonné avec un isolant végétal

Doublage d'un mur maçonné avec un isolant végétal. Copyright Votreisolation.com.

 

Dans les années 70-80, le polystyrène était le matériau préféré pour l’isolation des murs intérieurs. Hélas, les inconvénients sont nombreux : performances acoustiques médiocres, matériau fragile et inflammable, émanations toxiques de COV (Composés Organiques Volatiles) avec le temps et en cas d’incendie, faible durée de vie.

Même si vous vivez dans une maison ancienne aux murs épais, vous pouvez remarquer que l'hiver, la température a du mal à monter à l'intérieur. En effet, l'important n'est pas l'épaisseur des murs mais les propriétés des matériaux, en particulier leur conductivité thermique

Voici un comparatif des matériaux les plus performants à l’heure actuelle pour une isolation des murs intérieurs :

 

Matériau Performances  Prix moyen au m2
Laine minérale (verre ou roche) Bonnes performances acoustiques et tenue à l’humidité

de 3 à 10 euros

Liège expansé Exceptionnelle résistance à l’humidité. Matériau naturel. de 10 à 30 euros
Ouate de cellulose Très bonnes performances acoustiques et tenue à l’humidité. environ 20 euros
Béton cellulaire Bonne régulation thermique. Résistance à la compression, à l’eau et au feu. de 35 à 70 euros

 

Attention : les isolants souples destinés aux combles ne sont pas adaptés aux murs ! Le certificat Acermi du matériau atteste de sa semi-rigidité.

 

 

Aides financières

 

Vous pouvez bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) de 30%, de l’éco-prêt à taux zérode la TVA à 5,5 %  e  t d'une prime énergie  si :

  • vous faites appel à un professionnel RGE “Reconnu Garant de l’Environnement” pour la fourniture en matériaux et la pose de l’isolant, 
  • la résistance thermique du matériau choisi est supérieure ou égale à 3.7 m2*K/W.

Certaines aides locales sont possibles, notamment celles de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat). Pensez à vous renseigner auprès de votre mairie !

 

 

Pour approfondir : 

 

Consultez le guide PDF publié par l’ADEME “Isoler son logement” - Juillet 2015.

Obtenez 5 devis en Cloisons / Isolation Intérieure !
Gratuit et Sans engagement !

D'autres articles dans la catégorie Cloisons / Isolation Intérieure

Des travaux réussis

10 ans de savoir-faire

dans la mise en relation

Des avis clients

pour faire le meilleur choix

2 000 experts

pour optimiser votre consommation

pour réussir vos travaux
Abonnez-vous à nos guides pratiques !

Pour réussir vos travaux, recevez tous les mois notre newsletter.

Besoin d'aide ?

Nos conseillers sont à votre écoute
du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30

09 73 34 75 32
Prix d'un appel local