Chaudière gaz : comment la choisir ? | BienChezMoi

Chaudière gaz : comment la choisir ?

Accueil > Conseils pratiques > Aménagement intérieur > Chauffage gaz > Chaudière gaz : comment la choisir ?
Chaudière gaz : comment la choisir ?
Par Philippine Jegousse, le 02/03/16
La chaudière sert à la production d'eau chaude sanitaire et pour le chauffage. Les modèles sont désormais assez nombreux : chaudière à condensation, à basse température,... Comment bien choisir sa chaudière ?

Copyright Fotolia.

 

Fonctionnement

 

La chaudière sert à la production d'eau chaude sanitaire et pour le chauffage. Son fonctionnement est assez simple : l'eau arrive dans la partie basse du chaudière et passe dans un serpentin. Elle est ensuite chauffée par un brûleur à gaz et est maintenue à température constante par un thermostat. Il s'agit d'un circuit en boucle fermée.

Choisir le gaz vous permet de profiter  :

  • d’une eau chaude à température constante,
  • des tarifs moins élevés du gaz de ville par rapport aux autre énergies telles que le fioul et l’électricité,
  • d'un entretien peu contraignant.

 

 

Des modèles à haut rendement

 

En France, 6 chaudières sur 10 sont des chaudières murales. En effet, les modèles muraux sont plus pratiques (plus compact, ils libèrent la place au sol) et sont souvent moins cher.

Les modèles de chaudières actuelles offrent de bien meilleurs rendements et permettent des réaliser des économies jusqu'à 30% :

  • la chaudière à condensation,
  • la chaudière basse température,
  • la chaudière pulsatoire,
  • la chaudière à micro-cogénération.

Au niveau de la puissance, nous vous recommandons une chaudière de puissance entre 18 et 24kW environ, en particulier si la chaudière doit produit l'eau chaude sanitaire et pour le chauffage. Faites appel à un professionnel qui vous orientera sur la puissance la plus adaptée en fonction de votre situation géographique, du degré d'isolation de votre logement et de vos besoins.

 

La chaudière à condensation

La chaudière à condensation offre un haut rendement car elle récupère la vapeur d'eau issue de la combustion du gaz. Puis elle est utilisée pour réchauffer l'eau (froide) des radiateurs qui retournent à la chaudière. Pour une performance décuplée, l'idéal est de coupler ce type de chaudière avec des radiateurs à "chaleur douce" ou un plancher chauffant basse température.

Prix moyen : entre 3 000 et 5 000 euros (hors frais de pose).

 

chaudière gaz à condensation

Chaudière gaz à condensation dans une salle de bain. Copyright Vaillant.

 

La chaudière à basse température

La chaudière à basse température, comme son nom l'indique, chauffe l'eau à une température plus basse qu'une chaudière classique (38°/40°C). L'inconvénient est que ce type de chaudière n'est efficace que si il est associé à des radiateurs ou à un plancher chauffant basse température. 

Prix moyen : entre 3 000 et 5 000 euros (hors frais de pose).

 

La chaudière pulsatoire

La chaudière pulsatoire est une chaudière qui ne comporte pas de brûleur à gaz. L'eau est chauffée dans une chambre de combustion par la réaction d'un mélange air-gaz : c'est la micro-combustion. Une chaudière pulsatoire consomme ainsi 25 à 40% de gaz en moins, par rapport à une chaudière classique. Son rendement dépasse même celui des chaudières à condensation !

Prix moyen : entre 3 000 et 5 000 euros (hors frais de pose).

 

chaudière pulsatoire

Chaudière pulsatoire au sol. Copyright Auer.

 

La chaudière à micro-génération

La chaudière à micro-cogénération permet de produire de l'eau chaude sanitaire et pour le chauffage ainsi que de  l' électricité. Destinée à l'origine aux entreprises, ce système fait son entrée chez les particuliers. Il s'agit en fait d'une chaudière à condensation, dotée d'un moteur qui entraîne un alternateur pour produire de l'électricité. C'est le type de chaudière qui offre les meilleurs performances et économies. Elle peut couvrir de 50 à 80% de vos besoins en électricité et un rendement de près de 90% ! 

Autre atout non négligeable : la chaudière à micro-cogénération continue à fonctionner en cas de panne de courant.

Prix moyen : faites une demande de devis car les prix varient franchement en fonction des fabricants. Ce qui est sûr, c'est qu'elle coûte plus cher que les autres !

 


Installation et entretien

 

Le plus souvent, la chaudière est installée dans un garage, une cuisine, une buanderie ou au grenier. 

Quelques règles doivent être respectées :

  • il est interdit d'installer une chaudière non étanche dans une salle de bain,
  • il ne faut pas placer une chaudière murale sur une cloison légère,
  • la pièce ne doit pas être trop petite : au minimum un volume de 8m3,
  • la pièce doit être bien ventilée et pas trop poussiéreuse (attention donc au grenier et au garage), 
  • rapprocher au maximum la chaudière de la salle de bain ou de la cuisine.

Une chaudière mal entretenue peut dégager des émanations de gaz nocives pour la santé et faire grimper vos factures car son rendement sera moindre. Par ailleurs, vous ne serez pas couverts en cas d'incident.

Une chaudière gaz doit être détartrée et vidangée une fois par an.

C'est l'occupant du logement (à moins que le bail de location ne prévoit le contraire) qui est responsable de l'entretien de la chaudière.

Le recours à un professionnel    est    obligatoire. Le prix du contrat d’entretien s’élève entre 100 et 150 euros. La différence de prix est liée au type de contrat : un contrat standard prévoit uniquement un entretien annuel, tandis qu’un contrat plus complet vous permet d’être dépanné tout au long de l’année en cas de problème avec votre équipement.

Nous vous recommandons de faire appel à un prestataire proche de votre domicile, sinon un forfait kilométrique pour le déplacement du chauffagiste pourrait faire grimper la facture de votre contrat d’entretien…

Si vous installez une chaudière gaz à condensation, vous pouvez bénéficier d'aides financières à condition de faire appel à un professionnel RGE "Reconnu Garant de l'Environnement" pour la fourniture et l'installation (avec raccordement). Une chaudière à gaz à condensation est éligible aux :

•    crédit d'impôt de 30%,
•    éco-prêt à taux zéro,
•    TVA taux réduit 5,5%,
•    aides de l'ANAH.

 

 

Article connexe :

 

Chauffe-eau gaz : rentabilité et économies d'énergie

 

 

Obtenez 5 devis en Chauffage gaz !
Gratuit et Sans engagement !

D'autres articles dans la catégorie Chauffage gaz

Des travaux réussis

10 ans de savoir-faire

dans la mise en relation

Des avis clients

pour faire le meilleur choix

2 000 experts

pour optimiser votre consommation

pour réussir vos travaux
Abonnez-vous à nos guides pratiques !

Pour réussir vos travaux, recevez tous les mois notre newsletter.

Besoin d'aide ?

Nos conseillers sont à votre écoute
du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30

09 73 34 75 32
Prix d'un appel local