Crédit d'impôt travaux : abandon du projet de prime pour 2019 | BienChezMoi Pro

Crédit d'impôt travaux : abandon du projet de prime pour 2019

Accueil > Conseils pratiques > Construction - Rénovation > Rénovation complète > Crédit d'impôt travaux : abandon du projet de prime pour 2019
Crédit d'impôt travaux : abandon du projet de prime pour 2019
Par Philippine Jegousse, le 17 septembre 2018
Le gouvernement a confirmé le vendredi 14 septembre 2018, que le crédit d'impôt (CITE) pour les travaux de rénovation énergétique serait reconduit tel quel en 2019. Pourtant, l'Etat avait envisagé avec certitude la transformation du crédit d'impôt en prime, versée dès l'achèvement des travaux. Ainsi, les particuliers pouvaient "combler" les sommes avancées pour les travaux rapidement, sans devoir attendre l'année suivante. Un volte-face de plus, qui passe mal auprès des professionnels et organisations du bâtiment !

© Shutterstock.

 

Le crédit d'impôt, reconduit tel quel en 2019

 

Le gouvernement projetait depuis le début de l'année 2018 de transformer le crédit d'impôt (CITE) pour les travaux de rénovation énergétique par une prime dès 2019.

Cette prime devait être versée dès l'achèvement des travaux, permettant ainsi aux particuliers de récupérer dans l'immédiat une partie des sommes dépensées dans les travaux.

Le vendredi 14 septembre 2018, le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire a confirmé l'abandon de ce projet de prime, sans préciser si celui-ci sera réexaminé un jour.

Vous êtes un artisan du BTP ? Avec BienChezMoi Pro, recevez des offres de chantiers qualifiés tous les mois !

 

 
 

Pourquoi l'Etat abandonne l'idée d'une prime ?

 

Selon le gouvernement, transformer le crédit d'impôt en prime serait une mesure trop complexe et surtout trop coûteuse.

"Elle nécessiterait de créer une nouvelle structure à part entière et de recruter des centaines de personnes dédiées", a justifié le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire.

L'objectif du gouvernement de rénover 500 000 passoires énergétiques par an s'éloigne de plus en plus.

Comme l'avait confié Nicolas Hulot, au moment de sa démission, l'Etat divise les moyens par 2 pour atteindre ces objectifs, ceux-ci deviennent inatteignables.

Pour le moment, l'Etat préfère tabler sur le lancement, avec l'ADEME, de la nouvelle campagne de communication "Faire" (Faciliter, Accompagner et Informer pour la Rénovation Énergétique).

Vous cherchez des chantiers pour développer votre activité ? Avec BienChezMoi Pro, trouvez des chantiers dans votre domaine et dans votre zone d'intervention !

 

Trouvez des chantiers à proximité !

 

Pour les artisans, ces volte-face sont pénibles

 

2018 n'est pas encore terminée, mais cette année aura été riche en annonces pour le secteur du bâtiment !

Après la suppression du crédit d'impôt pour les portes, fenêtres et volets ; le prélèvement à la source et la TVA à 5,5% finalement maintenus ; maintenant c'est au tour du crédit d'impôt !

Le Plan de Rénovation Energétique de l'Etat prévoit la rénovation du parc immobilier ancien, constitués principalement de logements d'après-guerre.

Lutter contre la précarité énergétique est donc théoriquement une priorité. Seulement si cela n'est pas accompagné par des aides financières efficaces, les ménages les plus modestes (et les plus concernés) ne vont pas pouvoir espérer financer ces travaux, néanmoins indispensables.

 

Isolation

© Fotolia.

 

De leur côté, les professionnels du bâtiment craignent une baisse de l'activité, suite au revirement du gouvernement sur la prime.

"Si les aides diminuent, les ménages ne pourront pas suivre. Quant aux entreprises elles devraient alors faire face à un ralentissement de l'activité. Nous serons vigilants à ce que le projet loi de finances 2019 aille dans le sens de la "mobilisation générale" promue par Monsieur de Rugy ce lundi", prévient Patrick Liébus, président de la Capeb (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment).

Quant au président de la Fédération Française du Bâtiment, Jacques Chanut ne mâche pas ses mots :

"Reconduire le CITE en l'état revient à entériner l'exclusion sans débats des fenêtres et chaudières à fioul (...) Nous ne pouvons laisser installer l'idée que le changement des fenêtres, tout particulièrement à simple vitrage, correspond à une coquetterie sans impact énergétique. La FFB demande le retour au CITE tel qu'il existait fin 2017 et la publication au plus vite du rapport CSTB/Ademe sur le sujet.".

Vous êtes un professionnel de la rénovation énergétique ? Avec BienChezMoi Pro, trouvez des chantiers tous les mois pour développer votre activité !

 

Trouvez des chantiers à proximité !

 

D'autres articles dans la catégorie Rénovation complète

Multipliez les chantiers

Des projets qualifiés, vérifiés par notre Service Client

Un commercial à votre service, pour vous aider au quotidien

Une réputation en ligne améliorée, grâce aux avis clients