BTP : ce qui change au 1er janvier 2019 | BienChezMoi Pro

BTP : ce qui change au 1er janvier 2019

Accueil > Conseils pratiques > Construction - Rénovation > Rénovation complète > BTP : ce qui change au 1er janvier 2019
BTP : ce qui change au 1er janvier 2019
Par Philippine Jegousse, le 4 janvier 2019
Le Nouvel An est passé et voici déjà le bal des mesures fiscales et réglementaires qui entrent en vigueur au 1er janvier. Smic, crédit d’impôt CITE, prime d'activité, … On fait le point sur ce qui change en 2019 pour le BTP.

© Shutterstock.

Les aides 2019 pour la rénovation énergétique

 

Comme chaque année désormais, les subventions pour aider les particuliers à financer des travaux de rénovation énergétique, connaissent plusieurs changements.

 

Le crédit d’impôt intègre de nouvelles dépenses

Le crédit d’impôt CITE est prolongé d’un an mais subit quelques modifications par rapport à 2018.

Il réintègre les fenêtres, dans le cas d’un remplacement de simple vitrage par du double vitrage. Cependant, le taux du crédit d’impôt est de 15% seulement et le montant est plafonné à 100 € par fenêtre.

Par ailleurs, et ce, uniquement pour les ménages modestes, les coûts de main-d’œuvre associés à : 

  • l’installation d’équipements de chauffage utilisant des énergies renouvelables sont éligibles au CITE à un taux de 30%.
  • la dépose d’une cuve à fioul sont éligibles au CITE à un taux de 50%.

 

 

En outre, les chaudières à haute performance énergétique sortent du dispositif du crédit d’impôt. Seules les chaudières à très haute performance énergétique (à l’exception de celles fonctionnant au fioul) sont éligibles. Le taux du crédit d’impôt est de 30% et le montant est plafonné entre 1 000 et 1 200 € par chaudière.

En 2020, le crédit d’impôt devrait être transformé en prime pour les ménages modestes.

 

Eco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro est lui aussi prolongé mais s’applique désormais aux logements vieux de 2 ans et plus.

 

TVA à 5,5%

La TVA à 5,5% pour les travaux de rénovation énergétique est maintenue.

 

Trouvez des chantiers en rénovation énergétique

 

Augmentation du chèque énergie

Le chèque énergie va être augmenté de 50 € et bénéficiera à environ 5,8 millions de ménages pour payer leurs factures d'énergie ou engager des travaux de rénovation énergétique. 

 

 

BTP : salaires et revenus 2019

 

Augmentation du smic 

Le smic horaire brut augmente et passe ainsi de 9,88 à 10,03 € brut.
Le smic mensuel brut, lui, passe de 1 498 à 1 521 € sur la base de 35 heures hebdomadaires.
 

Exonération des heures supplémentaires

Les heures supplémentaires vont être exonérées de cotisations salariales et d'impôt sur le revenu jusqu'à 5 000 € net par an. 

 

Trouvez des chantiers en rénovation énergétique

 

Augmentation de la prime d’activité

La prime d'activité va augmenter de 90 € et va être élargie à 1,2 million de foyers supplémentaires. 
Rappelons que cette prime vise à soutenir le pouvoir d’achat des personnes qui travaillent mais touchent des revenus modestes. Cette prime concerne également les travailleurs indépendants.
 

Début du prélèvement à la source

En 2019, l’impôt sur le revenu sera directement prélevé sur la feuille de paye des salariés par l’employeur.
Quant aux travailleurs indépendants, ils devront verser un acompte mensuel ou trimestriel, calculé par l’administration, puis ajusté selon leurs revenus effectifs.

>> En savoir plus : Prélèvement à la source : les artisans BTP sont-ils concernés ?

 

Compte personnel de formation : des euros à la place des heures

Le compte personnel de formation (CPF) sera désormais alimenté en euros et non plus en heures. Tous les ans, votre CPF sera crédité de 500 € minimum dans la limite de 5 000 €. Les heures déjà acquises sont converties au taux de 15 €.
 

L’apprentissage est encouragé

Plusieurs mesures seront mises en place pour développer le recours à l’apprentissage :

  • la limite d'âge maximum pour être apprenti passe à 29 ans (contre 26 ans auparavant),
  • la durée de travail pour les apprentis est assouplie,
  • une aide unique est créée pour les entreprises de moins de 250 salariés :
    4 125 € la 1ère année d’exécution du contrat ; 2 000 € la 2ème, et 1 200 € la 3ème et (si c'est le cas) le même montant la 4ème année,
  • les apprentis pourront entrer en formation tout au long de l'année, et bénéficier d'une aide au permis de conduire de 500 €. 

>> En savoir plus :

 

Trouvez des chantiers près de chez vous

 

Source : Loi de Finances 2019 - Article 200 quater du Code Général des Impôts


>> La Rédaction vous conseille également :

Loi Elan : 5 mesures pour accélérer la rénovation énergétique

D'autres articles dans la catégorie Rénovation complète

Multipliez les chantiers

Des projets qualifiés, vérifiés par notre Service Client

Un commercial à votre service, pour vous aider au quotidien

Une réputation en ligne améliorée, grâce aux avis clients

actualités de votre secteur
Tenez-vous au courant !

Pour vous démarquer de la concurrence et être au courant des dernières actualités du bâtiment, recevez notre newsletter tous les mois. C'est gratuit !