Comment faire des économies d'énergie : 5 exemples à copier | BienChezMoi

Comment faire des économies d'énergie : 5 exemples à copier

Accueil > Conseils pratiques > Construction - Rénovation > Rénovation complète > Comment faire des économies d'énergie : 5 exemples à copier
Comment faire des économies d'énergie : 5 exemples à copier

Par La rédaction, le 26/11/18

Comment faire des économies d’énergie ? Pas si simple en apparence. Et pourtant ! Quel que soit votre type de logement, les sources possibles de gains en efficacité énergétique sont nombreuses. Il faut donc tout reprendre depuis le début, à commencer par identifier là où l'énergie n’est pas optimisée voire carrément gaspillée ! Isolation, fenêtres, vieux radiateurs, éclairage : avec de bonnes intuitions et des rénovations adéquates, il n’est pas rare d’économiser 50 % voire plus sur la facture de chauffage. Alors histoire de vous donner quelques pistes, on se penche sur 5 témoignages de personnes qui n’ont pas hésité à prendre le problème à bras-le-corps, avec à l’arrivée, des économies immédiates et des gains en confort !

© Shutterstock.

 

 

1. Diviser sa facture par 3, c’est possible !

 

Propriétaires d’une maison récente (construite en 2006) de 125 m² dans le Bas-Rhin, M et Mme Legat ont eu le déclic devant le montant de leur facture d'électricité mirobolante : pas moins de 3 100 € par an. Le chauffage électrique de la maison se faisait par un système de panneaux rayonnants et consommait beaucoup d’énergie.

Leur idée ? Installer une pompe à chaleur air-air réversible afin de remplacer les panneaux rayonnants, et se permettre ainsi un coup double : chauffer l’hiver et climatiser l’été.

En guise de chauffage de complément, ils ont opté pour un poêle à bois.

Bilan ? Une facture annuelle d'électricité divisée par 3, soit pas moins de 2 000 € d’économies chaque année, et ce, bien qu’ils climatisent leur maison durant les 2 mois d’été !

 

Groupe extérieur climatisation réversible

© BienChezMoi.

 

 

La pompe à chaleur air-air réversible est un vrai bijou technologique.

Bien que coûteuse à l’achat (pas moins de 5 000€), le système consomme ensuite très peu d'énergie et génère d’importantes économies. La pompe capte en fait les calories de l’air extérieur afin de les utiliser pour chauffer la maison ou inversement pour la rafraîchir. Il n’y que la circulation du fluide caloporteur qui consomme de l'énergie, soit presque rien !

Leur choix d’installer un poêle à bois est aussi très judicieux : c’est en effet un équipement idéal pour se chauffer confortablement tout en diminuant ses factures d'énergie.

>> En savoir plus : 10 conseils pour réduire sa consommation d'électricité

 

 

2. Miser sur un nouveau chauffage et l’isolation pour économiser

 

Propriétaire d’une maison de plain pied de 100 m² datant des années 1980, dans le Puy-de-Dôme, M Farret avait jusqu’à présent conservé le système de chauffage présent au moment de l’achat de la maison : une cheminée et plusieurs convecteurs.

Il a finalement choisi d’opter pour des travaux afin de moderniser l’équipement. Il a donc opté pour un poêle à bois et des panneaux rayonnants en lieu et place des anciennes installations. Sans oublier, bien sûr, des travaux d’isolation dans les combles, en utilisant de la ouate de cellulose soufflée.

Au final, sa facture d'électricité est passée de 190 € à 90 € par mois, une économie de près de 1 200 € sur l’année !

 

 

Isolation des combles

© Fotolia.

 

Effectivement, le choix du poêle à bois s’avère pertinent : le nouvel appareil est bien plus efficace qu’une vieille cheminée, sans pour autant perdre le charme d’un foyer dans la maison et ce pour un prix très abordable.

Les panneaux rayonnants permettent quant à eux une chauffe plus douce et plus rapide que les vieux convecteurs.

Enfin, les travaux d’isolation sont aussi une très bonne idée. La chaleur étant mieux conservée dans la maison, la facture s’en trouve mécaniquement réduite !

 

 

3. De petits gestes pour de vraies économies

 

Mme Lebon vit dans un appartement de 50 m² au 3ème étage d’un immeuble ancien en Charente-Maritime. Tout fonctionne à l'électricité : depuis le chauffage par panneaux rayonnants jusqu’au chauffe-eau électrique en passant par les plaques de cuisson électriques.

Problème ? Mme Lebon est locataire et ne peut donc pas, à ce titre, effectuer de travaux chez elle.

Il en fallait plus pour la décourager. Elle a donc agi là où elle pouvait : à commencer par remplacer toutes les ampoules par des LED, des plaques à induction ont été préférées aux vieilles plaques de cuisson. Et ce n’est pas tout, elle a aussi mis un boudin au bas de sa porte d’entrée pour mieux conserver la chaleur dans l’appartement, tout comme des nouveaux rideaux plus épais aux fenêtres.

 

Ampoules LED

© Shutterstock.

 

Des petits gestes qui font une vraie différence : sa facture d'électricité est passée de 100 € à 75 € par mois.

>> A lire aussi : Top 10 des astuces pour faire des économies d'énergie chez soi

Le témoignage de Mme Lebon nous rappelle qu’il ne faut pas nécessairement faire de grands travaux et de grands investissements pour espérer des économies d'énergie. Des petits gestes très simples, comme changer les rideaux, les ampoules, les plaques de cuisson ou isoler un peu sa porte permettent des gains substantiels.

Pour ça, il faut être attentif aux innovations et ce qui se fait dans les magasins de bricolage. Les LED en sont un très bon exemple. Elles sont désormais très abordables et surtout bien plus efficaces que des halogènes classiques : consommation moindre et longévité bien plus importante !

 

 

4. Moderniser son chauffage pour plus de confort

 

M et Mme Campion possèdent une maison très mal isolée de deux étages de 200 m² en Côte-d’Or et ont décidé de moderniser le système de chauffage qui commençait à dater : une cuisinière au fioul ou encore des gros radiateurs à accumulation des années 1950. Des appareils très énergivores et pas vraiment confortables.

Au programme des rénovations, le remplacement des fenêtres par du double-vitrage bois, l’installation d’un poêle à bûches en fonte d’une puissance de 10 kWh comme chauffage principal, et enfin le remplacement des radiateurs à accumulation par des modèles à inertie fluide modernes (dotés d'un programmateur et d'une détection de fenêtres ouvertes). Des travaux d’isolation sont prévus mais n’ont pas encore été réalisés.

Bilan ? Un confort bien meilleur dans la maison, mais aussi de vraies économies sur la facture ! Elle est passée de 400 € à 200 € par mois.

 

 

Poêle à bois à bûches

© Fotolia.

 

Les anciens radiateurs sont effectivement très gourmands en énergie sans pour autant offrir un confort de chauffe. Les remplacer était donc essentiel. Les nouveaux modèles, ici à inertie fluide, sont bien plus efficaces et restent abordables.

Leur choix d’installer un poêle à bûches est aussi adapté à la situation : c’est en effet un équipement idéal pour se chauffer confortablement tout en diminuant ses factures d'énergie du fait de son très bon rendement.

Enfin, coupler l’installation de ces nouveaux appareils à des progrès sur l’isolation, à commencer par les fenêtres, est la marche à suivre pour optimiser ses économies d’énergie. En bref, consommer moins et consommer mieux.

>> A lire aussi : Faire des économies sur le chauffage avec la domotique

 

 

5. Installer des nouveaux radiateurs, un geste simple rapidement rentabilisé

 

M et Mme Gardel sont des étudiants qui vivent en couple dans un appartement de 100 m² dans la Loire, pas très loin de Lyon. Le logement, au 3e étage d’un immeuble ancien, a toutes ses pièces de vie exposées au Nord.

L’appartement était jusqu’à présent équipé de vieux convecteurs électriques, les fameux "grille-pains". Le couple a décidé de les remplacer par des radiateurs à inertie sèche.

L’effet sur la facture ne s’est pas fait attendre : elle est passé de 300 € à 100 € par mois !

 

 

Radiateur à inertie

© Fotolia.

 

Ici encore, les vieux radiateurs posaient problème et les changer s’est avéré une excellente idée. Moyennant un investissement abordable, la facture a été divisée instantanément par trois. Voilà qui devrait leur permettre de très rapidement rentabiliser leur achat !

Vous n’avez pas forcément les moyens d’envisager rapidement des rénovations ou des remplacements d’appareils chez vous ? N’oubliez pas que des aides financières sont possibles, que ce soit pour des travaux d’isolation, l’achat d’un poêle ou encore le changement d’un système de chauffage. Alors renseignez-vous bien avant de vous lancer, à commencer par les aides suivantes :

  1. crédit d’impôt,
  2. prime énergie,
  3. TVA à taux réduit,
  4. éco-prêt,
  5. soutien de l'ANAH ou des collectivités.

 

Calculez les aides pour vos travaux de rénovation

 


>> La Rédaction vous conseille également :

Economies d'énergie dans l'habitat : nos 10 conseils !

Obtenez 5 devis en Rénovation complète !
Gratuit et Sans engagement !

Des travaux réussis

10 ans de savoir-faire

dans la mise en relation

Des avis clients

pour faire le meilleur choix

2 000 experts

pour optimiser votre consommation

D'autres articles dans la catégorie Rénovation complète

pour réussir vos travaux
Abonnez-vous à nos guides pratiques !

Pour réussir vos travaux, recevez tous les mois notre newsletter.

Besoin d'aide ?

Nos conseillers sont à votre écoute
du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30

09 73 34 75 32
Prix d'un appel local