Comment se préparer à la RT 2020 ? | BienChezMoi

RT 2020 : vers une maison à énergie positive

Accueil > Conseils pratiques > Construction - Rénovation > Maison traditionnelle > RT 2020 : vers une maison à énergie positive
RT 2020 : vers une maison à énergie positive
Par Philippine Jegousse, le 15/04/16
La future réglementation thermique 2020, avec la mise en place du label BEPOS, vise à généraliser la construction de bâtiments à énergie positive. A la clé, des factures d'énergie divisées par 2 ou par 3 par rapport à une maison traditionnelle et un confort de vie amélioré !

© Fotolia.

 

Quels sont les avancées par rapport à la RT 2012 ?

 

Actuellement, la RT 2012 fixe comme objectif une consommation énergétique maximale de 50kWh par m2 par an pour les constructions neuves. 

Les objectifs de la RT 2020 sont beaucoup plus ambitieux avec la construction de maison à énergie positive

Une maison à énergie positive produit plus d'énergie qu'elle n'en consomme ! Cela représente une avancée majeure par rapport aux bâtiments BBC (basse consommation) et les maisons passives qui limitent déjà au maximum leur impact énergétique.

Ainsi, la RT 2020 requiert une consommation de chauffage inférieure à 12 kWh par m2 par an et d’énergie primaire ne dépassant pas 100 kWh m2 par an (chauffage, eau chaude sanitaire, éclairage, appareils électriques divers équipant l’habitation). 

Le label BEPOS-Effinergie est là pour guider et accompagner les professionnels du BTP et les particuliers pour s'orienter vers l'habitat à énergie positive.

Vous avez un projet de construction/rénovation bioclimatique ou à énergie positive ? Faites confiance à notre réseau de constructeurs qualifiés !

 

 

Comment se préparer à la RT 2020 ?

 

Il s’agit de  reprendre les principes de la maison passive en y incluant en plus des éléments de productions énergétiques,  entre autres  :

  • une VMC double-flux avec la récupération de chaleur sur l'air vicié,
  • une isolation thermique renforcée pour le toit et les murs,
  • des fenêtres avec vitrage chauffant,
  • des appareils ménagers peu énergivores,
  • la récupération des eaux de pluie,
  • les panneaux solaires hybrides,
  • des objets connectée avec la domotique pour une gestion intelligente de l’énergie. 

Le surplus d’énergie produit sera auto-consommé, partagé avec les voisins ou renvoyé aux réseaux publics d’énergie au niveau local ou national.

Dans les bâtiments à énergie positive, l'excédent en énergie est permis par les principes de construction bioclimatique mais les occupants ont aussi leur rôle à jouer en limitant leur consommation d’énergie.

>> En savoir plus : 10 conseils pour réduire sa consommation d'électricité

Pour l'instant le frein majeur aux habitats à énergie positive est le coût d'investissement initial  avec un prix au m2 plus élevé . Sachez cependant que le surcoût par rapport à une maison traditionnelle est compensé par la rentabilité sur le long-terme avec des factures d'énergie divisées par 2 ou par 3 !

De plus, l'Etat a mis en place une politique d'aides financières pour aider les particuliers à financer leurs projets :

>> En savoir plus sur les aides financières en 2016.

 

Obtenez 5 devis en Maison traditionnelle !
Gratuit et Sans engagement !

D'autres articles dans la catégorie Maison traditionnelle

Des travaux réussis

10 ans de savoir-faire

dans la mise en relation

Des avis clients

pour faire le meilleur choix

2 000 experts

pour optimiser votre consommation

pour réussir vos travaux
Abonnez-vous à nos guides pratiques !

Pour réussir vos travaux, recevez tous les mois notre newsletter.

Besoin d'aide ?

Nos conseillers sont à votre écoute
du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30

09 73 34 75 32
Prix d'un appel local