Comment construire un muret ? | BienChezMoi

Construire un muret : les étapes et les bons gestes

Accueil > Conseils pratiques > Construction - Rénovation > Maçonnerie > Construire un muret : les étapes et les bons gestes
Construire un muret : les étapes et les bons gestes

Par Philippine Jegousse, le 31/05/17

Vous avez fini d'aménager l'intérieur de votre maison et souhaitez à présent vous occuper des extérieurs ? Vous voulez ceindre votre propriété d'un muret ? Matériaux, hauteur, on vous dit tout des fondations aux finitions pour ériger un muret esthétique !

© ThomBal I Fotolia.

 

Pour la construction d'un mur de plus d'un mètre de hauteur ou bien lorsque la superficie de votre terrain a de quoi décourager vos velléités de bricolage, il est conseillé de faire appel à un maçon

En revanche, pour la construction de murets de faible hauteur, que ce soit pour clôturer votre terrain ou comme aménagement paysager (jardinières, talus, etc.), vous pouvez envisager de réaliser les travaux par vous-même.

Voici la marche à suivre !

 

 

 

1. Déterminer l'emplacement et la hauteur du futur muret  

 

Emplacement et mitoyenneté  

Pour déterminer l'emplacement de votre futur muret, faites bien attention aux limites de propriété.

N'hésitez pas à vous reportez au cadastre de votre commune ou faites appel à un géomètre si les limites de votre terrain ne sont pas claires.

Dans le cas d'un mur mitoyen, en l'abence de règlements ou d'usages locaux, le mur (y compris le chaperon -haut du mur en forme de toit) doit respecter une hauteur minimum qui dépend de la taille de la commune :

  • dans une commune de moins de 50 000 habitants : hauteur minimum de 2,60 m,
  • dans une commune de 50 000 habitants ou plus : hauteur minimum de 3,20 m.

Le mur doit également être installé sur la limite de votre terrain, et non à cheval sur la limite séparative de votre terrain et de celui de votre voisin.

Attention : si la clôture empiète sur le terrain de votre voisin, même de quelques cm, celui-ci pourra obtenir sa démolition en effectuant un recours devant le tribunal de grande instance.

Besoin de l'aide d'un maçon ? Avec BienChezMoi, obtenez des devis sous 48h de professionnels proches de chez vous !

 

 

Quelle est la bonne hauteur ?  

Si vous souhaitez simplement marquer les limites de votre terrain, une hauteur comprise entre 30 cm et 70 cm est suffisante. 

Par contre, si vous voulez vous protéger du vis-à-vis, il vaut mieux compter sur une hauteur de 1 m à 1,50 m et monter une palissade, des brises-vues ou des panneaux occultants au-dessus du mur.

>> En savoir plus : Clôture et palissade : quel budget ?

 

Muret avec brise-vue

© hcast I Fotolia.

 

Déclaration de travaux ou permis de construire ?  

Vous pouvez ériger un mur sans autorisation dès lors que sa hauteur reste inférieure à 2 mètres et que le PLU (Plan Local de l'Urbanisme) n'en dispose pas autrement. A partir de 2 mètres de hauteur, une déclaration préalable est obligatoire.

NB : si votre maison est située dans un secteur sauvegardé ou un site classé, vous n'avez pas le droit d'ériger un mur de clôture, quelle que soit sa hauteur.

 

 

2. Choisir les matériaux et finitions 

 

Comme c'est le cas pour tous les aménagements visibles depuis la rue, vous allez devoir vous reporter au PLU de votre commune pour savoir quel(s) matériau(x) vous avez le droit d'utiliser. Dans certaines communes, c'est la carte communale qui fait foi ou encore les usages locaux.

Le plus courant est le mur en parpaings enduit ou crépi, vient ensuite le mur en pierre, la brique ou plus récent, les gabions. Ces derniers sont du plus bel effet : ils apportent une touche design et contemporaine qui donne le ton avant de franchir la porte d'entrée.

En dehors des éventuelles restrictions imposées par votre mairie, le choix des matériaux et des finitions est avant tout une affaire de goûts.

>> Vous pourriez être intéressé par : Choisir un portail : modèles, prix et automatisme

 

Muret en gabions

© hcast I Fotolia.

 

Promenez-vous dans le voisinage pour prendre l'inspiration ou demandez conseil à un maçon si vous restez indécis quant au choix des matériaux. 

BienChezMoi vous met en contact avec des maçons à proximité de chez vous. Décrivez-nous votre projet dès à présent !

 

 

3. Réaliser les fondations  

 

Il est recommandé de construire un mur en parpaing lorsque les conditions climatiques sont favorables : le temps ne doit être ni trop froid ni trop chaud, sans pluie ni grand vent. 

Partie non visible du muret, les fondations sont pourtant un élément primordial d'où va dépendre la bonne tenue du muret dans le temps (sans affaissement, effondrement, ou déformation des matériaux).

 

1. Le piquetage  

Pour délimiter avec précision l'emplacement du futur muret, plantez des jalons de bois aux quatres extrémités du muret et joignez-les avec un cordeau. Faites dépasser de 12 cm par rapport à la largeur du mur.

Vos fondations doivent avoir une largeur minimale de 40 cm et être creusées hors gel.

 

Mesures piquetage mur en parpaings

 

 

2. Le creusement des fondations  

Commencez par creuser une tranchée de 25 à 30 cm de profondeur entre les cordeaux. Puis, compactez le fond à l’aide d’une masse ou d’une dame. Enfin, étendez un film de polyane pour éviter les remontées d’humidité.

 

3. La préparation du fond de fouille  

Tout d'abord, coulez une épaisseur d'environ 4 centimètres de béton de propreté (faible teneur en ciment), que vous laisserez sécher une journée.

Sur le béton de propreté, mettez en place le ferraillage. Pour un muret de faible hauteur jusqu’à 60 cm de haut, il n’est pas nécessaire de ferrailler. 

 

4. Le coulage de la semelle  

Pour préparer le mortier, vous aurez besoin d'un sac de ciment de 50kg + 120 à 130 L de sable + eau. Le mélange obtenu doit être onctueux. Comptez environ 10 kg de mortier pour 1 m2 de briques . 

Coulez le béton, et soulevez le ferraillage pour le faire passer au-dessus du lit de béton. 

Puis, coulez un deuxième lit de béton de 10 cm et égalisez-le au râteau. Laissez sécher 2 à 3 jours. 

Si vous préférez confier la tâche à un maçon professionnel, BienChezMoi vous aide à trouver un artisan de confiance près de chez vous. Décrivez-nous votre projet dès maintenant !

 

 

4. Monter le mur et apposer la finition 

 

Pour un alignement horizontal parfait des briques de parpaings, il convient d'installer un chevron derrière chaque extrémité de l'emplacement du mur et de relier les deux chevrons avec un cordeau. Pour l'alignement vertical des parpaings, il faut utiliser un fil à plomb et un niveau.

Dans le cas d'un muret avec des angles, utilisez cette-fois ci deux cordeaux et une équerre de maçon pour vérifier que les angles sont droits.

Déposez une couche de mortier à un angle ou à l’extrémité du mur, pour poser la première brique. Puis, posez une deuxième brique à environ 1,50 m de la première. Munissez-vous d'une règle à niveau pour placer les briques au même niveau. 

 

Monter un muret de parpaing

© lionel11 I Fotolia.

 

Etalez ensuite une couche de mortier d’environ 1 cm d’épaisseur sur environ 30 cm de long pour chaque brique. L’excédent sera étalé sur le chant de la brique pour le joint vertical.

Tapotez avec le manche de la truelle pour bien positionner la brique, vérifier l’horizontalité au niveau, et la verticalité au fil à plomb. Montez les angles en gradins sur 4 ou 5 rangs. 

 

Les types de joint 

Afin d’obtenir des joints réguliers, utilisez une cale de bois d’environ 1 cm d’épaisseur.

Il existe différents types de joint :

  • le joint plat : avec le tranchant de la truelle,
  • le joint oblique : avec le plat de la truelle,
  • le joint arrondi : avec le bout de la truelle,
  • le joint creux : avec un fer à joint.

 

Les finitions  

Si vous ne montez pas de grille ou de palissade sur votre muret, vous pouvez placer un "dessus de muret", aussi appelé "chaperon", "couvertine" ou encore "couvre-mur".

Cet élément protège le muret des intempéries tout en l'embellissant.

Il ne vous reste à poser un enduit extérieur !

>> Consultez notre article dédié Choix d'un enduit extérieur : types d'enduit, prix

Obtenez 5 devis en Maçonnerie !
Gratuit et Sans engagement !

Des travaux réussis

10 ans de savoir-faire

dans la mise en relation

Des avis clients

pour faire le meilleur choix

2 000 experts

pour optimiser votre consommation

D'autres articles dans la catégorie Maçonnerie

pour réussir vos travaux
Abonnez-vous à nos guides pratiques !

Pour réussir vos travaux, recevez tous les mois notre newsletter.

Besoin d'aide ?

Nos conseillers sont à votre écoute
du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30

09 73 34 75 32
Prix d'un appel local