Comment isoler phoniquement sa chambre pour mieux dormir ? | BienChezMoi

Comment isoler phoniquement sa chambre pour mieux dormir ?

Accueil > Conseils pratiques > Aménagement intérieur > Cloisons / Isolation Intérieure > Comment isoler phoniquement sa chambre pour mieux dormir ?
Comment isoler phoniquement sa chambre pour mieux dormir ?

Par La rédaction, le 18/02/19

La chambre est supposée être un lieu privilégié, celui qui accueille notre sommeil ! Et pourtant, force est de constater que dans de nombreux logements, notamment les appartements en ville, même une fois dans la chambre, nous ne sommes pas à l’abri des bruits extérieurs, qu’ils proviennent de l’immeuble, de la rue voire de la pièce mitoyenne ! Passages d’avion, circulation, bruits de pas ou musique de vos voisins bruyants, peut être est-il temps de ne plus les entendre, vous ne croyez pas ? Vous vous sentez concerné ? Pas de panique, de nombreuses techniques existent pour mieux isoler phoniquement votre chambre à coucher ou celle de votre enfant, et ce, à des prix abordables ! On fait le tour de ce qui se fait de mieux afin de vous aider à y voir un peu plus clair !

© Fotolia.

 

 

Isolation phonique : insonorisation ou absorption des sons ?

 

Avant toute chose, il est important de bien comprendre ce dont il est question. En termes physiques, le son est une vibration qui se propage dans l’air sous forme d’onde.

Partant de ça, on comprend mieux pourquoi le mur ou la paroi, selon l’épaisseur, la densité mais aussi la matière qui les compose seront plus ou moins capables de ralentir, voire de stopper la vibration sonore !

Pour s’isoler du bruit, deux types d’isolation différentes sont envisageables :

  • L’insonorisation : on utilise alors des matériaux qui arrêtent les sons et les bruits qui viennent de l'extérieur.
  • L'absorption : on utilise alors des matériaux qui améliorent l’acoustique de la pièce. Cela diminue notamment le “rebondissement” des sons sur les murs. 

► Bon à savoir : isolation phonique et isolation thermique ne vont pas nécessairement de pair. 

 

 

 

Unités de mesure et indices utiles

 

Pour choisir l’isolant phonique au plus près de vos besoins, il faut avant tout comprendre contre quel type de bruit vous souhaitez lutter. Il en existe deux sortes :

  • les bruits aériens dont la source provient de l’air environnant (bruit de télévision, voix etc.).
  • les bruits d’impact dont la source est un choc sur le sol ou le mur (bruits de pas, meubles déplacés etc.), ces bruits d’impact sont les plus compliqués à éliminer

 

Quel isolant choisir pour réduire les bruits ?

 

Tableau récapitulatif des différents types d'isolant

Type d'isolant Prix moyen m2 Isolation Avantage
Laine de roche 10€ bonne isole thermiquement
Laine de verre 8€ bonne isole thermiquement
Liège 35€ moyenne facile à poser
Mousse de polyuréthane 30€ moyenne léger
Panneaux isolants sous vide 50€ bonne peu encombrant
Laine de mouton 20€ bonne écologique
Ouate de cellulose 20€ très bonne viellit très bien
Fibre de bois 20€ très bonne écologique
Fibre de coco 30€ très bonne écologique

 

>> Pour aller plus loin : Isolation phonique : 4 isolants acoustiques pour vivre sans bruit

 

Il y a plusieurs indices et unités de mesure à garder en tête pour choisir au mieux les matériaux de son isolation phonique :

  • Le “dB(A)” exprime la capacité d’isolation phonique d’un matériau.
  • L’indice “Rw” qui est exprimé en décibels correspond à l’indice d’affaiblissement acoustique. Il concerne les bruits aériens
  • L’indice “Δ Lw” aussi exprimé en décibels correspond à l’indice d’efficacité face aux bruits de chocs.
  • Le coefficient “α w” permet quant à lui d’avoir une idée du pouvoir absorbant du matériau choisi. Compris entre 0 et 1, plus l’indice est proche de 1 plus l’absorption du bruit est élevée. 

 

 

Comment améliorer l'isolation phonique d'une chambre ?

 

Poser une isolation phonique fait partie des travaux à la portée de chacun, mais passer par un professionnel permet de s’assurer que tout est fait dans les règles de l’art !

 

Isoler les cloisons

La méthode la plus simple et la plus répandue consiste à installer une contre-cloison.

Rien de très compliqué : une structure ou un cadre en bois est installé contre le mur en question, ensuite il suffit d’y appliquer minutieusement l’isolant choisi (laine de verre, liège, ouate etc.) avant de poser des plaques de plâtre. En fait l’idée est de créer une sorte de coffrage pour installer l’isolant phonique.

Évidemment, plus l’isolant installé est épais, meilleure est son efficacité, mais ce n’est pas toujours simple si la pièce est petite. En effet la contre-cloison fait toujours perdre un petit peu de surface. 

 

Obtenir des devis gratuits pour vos travaux d'isolation

 

Isoler le plafond

Cette technique de coffrage est en fait aussi celle appliquée pour l’isolation du plafond ainsi que du sol. Pour le plafond, on parle de l’installation d’un “plafond suspendu”. Ici encore, un cadre en métal ou en bois est posé sous le plafond afin d’accueillir l’isolant phonique avant d’y appliquer des plaques de plâtre. 

>> En savoir plus : Isolation plafond : améliorez votre confort thermique et phonique

 

Isolation phonique chambre pour mieux dormir

Vu sur Pinterest

 

Isoler le sol

Même principe pour le sol : il s’agit d’insérer un isolant sous le parquet ou les dalles du carrelage. Si c’est trop compliqué, il est aussi possible de poser un sol flottant.

Attention, le choix de l’isolant est évidemment lié au sol concerné. Ainsi le polyéthylène est à préférer pour les sols en béton alors qu’il est plus judicieux de placer des laines minérales sous un parquet. 

>> En savoir plus : Isolation du sol : quelles techniques & isolants choisir ?

 

Isoler les fenêtres et les portes

Enfin, pour les fenêtres et les portes, il n’y a pas vraiment de solution miracle. Il faut souvent se tourner vers du double-vitrage ou des portes adaptées, et le moins qu’on puisse dire, c’est que cela a un coût.

Si vous vous lancez seul dans l’isolation d’une des pièces de vos logements, attention à respecter deux règles de base :

  • il faut que l’isolation phonique soit étanche et donc continue. Le moindre défaut ou trou laissera passer les sons à peu près comme avant.
  • attention à ne pas coller complètement le coffrage à la paroi à laquelle il est adossé. Un petit peu comme pour le principe du double vitrage, le petit espace entre les deux parois permet de bloquer d’autant mieux le son ! C’est le principe du masse-ressort-masse.

Dans les cas des isolations de mur, de sol ou de plafond, si vous choisissez la méthode du coffrage, de la contre-cloison ou du plafond suspendu, il faut encore choisir l’isolant que vous souhaitez déployer. Leur coût varie sensiblement d’une matière à l’autre, tout comme leur qualité isolante !

 

 

Prix moyens pour isoler phoniquement une chambre

 

Tableau récapitulatif des coûts d'une isolation phonique selon la destination

Destination de l'isolation Prix moyen
Mur 20-30€ le m2
Sol 20-30€ le m2
Plafond 75 à 120€ le m2
Fenêtre double-vitrage 200-800€ à l'achat

 

Le prix moyen pour l'isolation complète d’une chambre de 10 m2 (murs, sol et plafond) en faisant poser une fenêtre double-vitrage se situe donc entre 1 950 et 3 500 €.

 

Obtenir des devis gratuits pour vos travaux d'isolation

 

 

Comment isoler phoniquement une toute petite chambre ?

 

Vous pensez ne pas avoir suffisamment d’espace pour envisager ces coffrages classiques, par exemple pour la chambre de votre bébé ? Pas de panique, d’autres méthodes ont été développées justement pour vous :

  • le doublage thermo-acoustique à coller : constitué d’une fine plaque de plâtre et d’un panneau isolant en polystyrène, il est très facile à appliquer et offre une isolation correcte.
  • le placo phonique, à appliquer directement sur les murs ou les surfaces et épais de seulement quelques centimètres.

 

 

Aides et subventions

 

Malheureusement, les aides financières et les subventions pour les travaux concernant l’isolation phonique d’un logement ne sont pas très importantes, loin derrière l’isolation thermique. Mais il en existe tout de même quelques unes :

  • si vous habitez près d’un aéroport, votre commune est certainement concernée par un Plan de gêne sonore (PGS). Vous êtes alors éligibles à des aides financières ! N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre commune ou dudit aéroport.
  • l’ANAH propose aussi des aides pour les travaux d’isolation phonique.

 

Obtenir des devis gratuits pour vos travaux d'isolation

 


>> La Rédaction vous conseille également :

Isolation phonique & acoustique : comment réduire les bruits ?

Obtenez 5 devis en Cloisons / Isolation Intérieure !
Gratuit et Sans engagement !

Des travaux réussis

10 ans de savoir-faire

dans la mise en relation

Des avis clients

pour faire le meilleur choix

2 000 experts

pour optimiser votre consommation

D'autres articles dans la catégorie Cloisons / Isolation Intérieure

pour réussir vos travaux
Abonnez-vous à nos guides pratiques !

Pour réussir vos travaux, recevez tous les mois notre newsletter.

Besoin d'aide ?

Nos conseillers sont à votre écoute
du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30

09 73 34 75 32
Prix d'un appel local