Ballon d'eau chaude : comment bien le choisir & économiser | BienChezMoi

Ballon d'eau chaude : comment bien le choisir & économiser

Accueil > Conseils pratiques > Aménagement intérieur > Chauffage électrique > Ballon d'eau chaude : comment bien le choisir & économiser
Ballon d'eau chaude : comment bien le choisir & économiser

Par La rédaction, le 29/11/18

Quel que soit le système privilégié, impossible de faire l’impasse sur le choix d’un ballon d’eau chaude. Mais force est de constater que les technologies sont diverses et offrent chacune des avantages. Solaire, thermodynamique, gaz ou électricité, quel ballon d’eau chaude choisir ? Avec ce dossier, on fait le tour de ce qui existe, histoire de vous aider à mieux comprendre les atouts de chaque technologie et donc, laquelle colle le mieux à votre situation personnelle !

© Fotolia.

 

Fonctionnement du ballon d’eau chaude

 

Un ballon d’eau chaude, c’est incontournable dans une habitation, ne serait-ce que pour ses besoins sanitaires.

En fait, selon les différentes technologies employées, la production d’eau chaude sanitaire (ECS) repose sur différentes énergies : celle du rayonnement solaire, du gaz, de l'électricité ou encore des calories de l’air, de l’eau ou du sol. 

Evidemment, en faisant le choix des énergies renouvelables, gratuites et inépuisables (chauffe-eau solaire, chauffe-eau thermodynamique), vous allez faire de sérieuses économies sur vos factures de chauffage ! En revanche, le prix à l’achat est plus important. On vous en reparle en détails un peu plus loin. 

 

 

Chauffe-eau discret

Vu sur Pinterest

 

Pour bien choisir votre ballon d’eau chaude il faut donc prendre en compte plusieurs critères : vos besoin en litres selon votre consommation, la configuration de votre logement, l’ensoleillement, le budget etc.

 

Tableau indicatif des besoins journaliers d’une famille en eau

Composition du foyer Besoins en eau
un adulte 50 L
un adulte et un enfant 75 L
deux adultes 100 L
deux adultes et un enfant 150 L
deux adultes et deux enfants 200 L
deux adultes et trois enfants 250 L

 

Attention, ces chiffres ne sont que des indications !

En effet vos habitudes de vie vont également influer sur votre consommation d'eau. Si vous êtes un grand amateur de bains par exemple, peut être faut-il considérer un ballon de plus grande capacité.
Pour rappel : 

  • un bain consomme en moyenne 140 litres d’eau.
  • une douche consomme en moyenne 40 litres d’eau.
  • faire la vaisselle à la main consomme en moyenne 30 litres d’eau.

 

Trouvez un plombier chauffagiste près de chez vous

 

Le chauffe-eau solaire

 

Chauffe-eau solaire schéma


Vu sur Pinterest

 

Comme son nom l’indique, un ballon d’eau chaude solaire fonctionne avec l'énergie solaire et nécessite à ce titre des panneaux solaires thermiques. L'énergie captée par l’installation est ensuite transmise au ballon d’eau chaude à l’aide d’un fluide caloporteur qui circule dans les panneaux solaires. 

Le seul problème du chauffe-eau solaire ? Il ne fonctionne qu’avec du soleil, il ne peut donc pas tourner la nuit ou lorsque les conditions d’ensoleillement sont trop mauvaises. Cela fait du ballon d’eau chaude solaire une solution d’appoint : en moyenne, il ne couvre pas plus que 50 à 60% des besoins d’un foyer. 

Le prix d’un tel équipement demeure élevé : entre 5 000 et 7 000 €. Mais c’est un investissement qui peut être rapidement amorti grâce aux importantes économies sur la facture d’eau chaude : jusqu’à 75% ! L’achat et l’installation d’un chauffe-eau solaire sont aussi éligibles à des aides et au crédit d'impôt, détaillés à la fin de l’article. 

 

Obtenir des devis gratuits pour un chauffe-eau solaire

 

Il existe différents systèmes solaires, certains fonctionnant sans électricité. C’est le cas des installations monoblocs, le chauffe-eau se trouve dans ce cas juste en dessous des panneaux thermiques.

D’autres installations permettent de séparer le ballon d’eau chaude des panneaux solaires. C’est le cas du système thermosiphon, mais sans électricité il nécessite que le ballon soit installé plus haut que les panneaux. Pas toujours évident en pratique…
En revanche, le système avec circulation forcée fonctionne avec une pompe et permet donc n’importe quelle installation.  

>> En savoir plus  : Comment fonctionne un chauffe-eau solaire ?

 
 

Le chauffe-eau thermodynamique

 

 

Chauffe eau thermodynamique
Vu sur Pinterest

 

A première vue, le ballon d’eau chaude thermodynamique ressemble à un chauffe-eau classique. Il fonctionne en fait comme une pompe à chaleur et utilise les calories de l’air ambiant pour chauffer l’eau via le liquide caloporteur. C’est donc un système qui s’appuie sur une énergie renouvelable. 

Pour l’installation, il faut tenter de trouver une pièce dont la température n’est jamais inférieure à 5°C, idéalement cela peut être une buanderie. Pour fonctionner, l’appareil a besoin d’une surface au sol de 10 m² (pour qu’il y ait suffisamment d’air à brasser). 

Son efficacité est proche du système de chauffe-eau solaire avec des économies d’énergie de l’ordre de 50 à 70 %

Son prix ? Entre 2 000 et 4 000 € pour un ballon d’une capacité de 300 litres. Ici encore, l’investissement peut être rapidement rentabilisé avec les économies générées sur les factures d’eau chaude : jusqu’à 75 %. L’achat et l’installation sont aussi éligibles à des subventions, la prime énergie et au crédit d'impôt, détaillés à la fin de l’article. 

>> En savoir plus : Chauffe-eau thermodynamique : prix 2018 & fonctionnement

 

 

Le chauffe-eau électrique


 

Chauffe-eau électrique Ariston

Vu sur Pinterest

 

Le ballon d’eau-chaude électrique est le plus courant dans les foyers. Son système est très simple et repose sur le chauffage de l’eau par une résistance électrique. 

Deux systèmes bien différents existent en fait :

  1. le chauffe-eau instantané qui fonctionne sur demande dès que vous avez besoin d’eau chaude. 
  2. le cumulus, qui comme son nom l’indique stocke l’eau chaude en attendant l’utilisation par les personnes du foyer. Il fonctionne généralement la nuit, durant les heures creuses lorsque l'électricité est moins chère. Attention, selon l’Ademe, le rendement de ce système reste tout même bien inférieur aux appareils instantanés. 

Il existe de nombreux modèles différents de chauffe-eau électrique pour s'adapter à vos besoins en eau chaude. On peut notamment penser au chauffe-eau plat, de très petite taille, qui est pertinent pour les petits espaces mais qui a une capacité très limitée (100 litres). 
De même le ballon d’eau-chaude vertical (très courant) est pratique parce qu’il ne prend pas trop de place, contrairement aux installations renouvelables ou au ballon horizontal. 

>> A lire aussi : Chauffe-eau électrique 200, 300, 150l : quelle capacité choisir ?

 

Obtenir des devis pour un ballon d'eau chaude

 

Son prix ? Entre 100 et 1 500 €.
L’achat et l’installation sont aussi éligibles à des subventions, la prime énergie et au crédit d'impôt, détaillés à la fin de l’article. 

>> En savoir plus : Chauffe-eau électrique : le comparatif pour bien choisir !

 

 

Le chauffe-eau à gaz


Chauffe-eau gaz

Vu sur Pinterest

 

Sans surprise, le ballon d’eau chaude à gaz utilise la combustion du gaz (naturel ou de ville) à l’aide d’un brûleur pour produire de l’eau chaude. 

Selon les mêmes principes que le chauffe-eau électrique, il possible de choisir un ballon à gaz qui fonctionne soit en instantané, soit par accumulation. 

Attention, une particularité du système à gaz est qu’il nécessite une évacuation d’air. En effet, la combustion peut générer des gaz toxiques pour les membres du foyer. Il faut donc impérativement relier le chauffe-eau soit à un conduit d’évacuation de fumées soit directement à l’extérieur par ventouse (ce dernier système augmentant un peu le rendement de l’appareil). 

Son prix ? Il est très variable selon la gamme d’appareil ainsi que le système choisi. Mais il faut compter en moyenne entre 250 et 3 000 €. L’achat et l’installation sont aussi éligibles à des subventions, la prime énergie et au crédit d'impôt, détaillés à la fin de l’article. 

Son rendement est correct, le ballon à gaz consomme en effet un peu d’énergie que son cousin électrique.

>> En savoir plus : Chauffe eau gaz : comparatif & 6 conseils pour bien choisir

 

 

Installation et entretien du ballon d’eau chaude

 

Pour l’installation, il n’y a pas de secret, il faut faire appel à un professionnel et en choisir un si possible certifié RGE :

  • RGE QualiSol : pour l'installation d'un chauffe-eau solaire
  • RGE QualiPac : pour l'installation d'un chauffe-eau thermodynamique.

Privilégiez également les chauffe-eau comportant des labels de qualité reconnus : NF Electricité Performances (pour les chauffe-eau à accumulation) et NF Performance Chauffe-eau thermodynamique.

Ensuite, l’installation est plus ou moins longue et complexe selon le système choisi. Un mini chauffe-eau électrique est très simple à monter, au contraire, un ballon d’eau chaude solaire peut nécessiter plusieurs jours d’installation. 

Attention ensuite de ne pas négliger l’entretien de votre installation ! Cela augmente le rendement de l’appareil et allonge sa durée de vie

Concrètement, cet entretien n’est pas très compliqué :

  • une vidange régulière (tous les deux mois).
  • un détartrage du ballon (tous les deux ans).
  • une mise hors tension si vous êtes absent pendant une longue période.

 

 

Prix et aides pour un chauffe-eau

 

Tableau récapitulatif des différentes technologies de chauffe-eau

Technologie Prix Economies  Amortissement Petits modèles

Electrique
100 à 1 500 € X X Oui
Gaz 250 à 3 000 € X X Oui
Thermodynamique 2 000 à 4 000 € environ 70% 5 ans Oui
Solaire 5 000 à 7 000 € de 50 à 75% 10 ans Non

 

>> En savoir plus : Prix chauffe eau : comparatif du moins rentable au plus rentable

Vous l’avez bien compris, sur le long terme, ce sont les chauffe-eau solaire ou thermodynamique les plus intéressants, du fait des économies très importantes qu’ils vous garantissent sur la facture, mais encore faut-il avoir les moyens d’un tel investissement !

Mais ces deux technologies sont aussi éligibles à de nombreuses aides parce qu’elles reposent sur des énergies renouvelables.  Ces aides permettent de réduire sensiblement la facture :

  • Depuis 2005, un crédit d'impôt est accordé aux installations et aux travaux visant à réduire la consommation énergétique d’un logement. Il s’élève à 30% du montant du chauffe-eau acheté (cela ne s’applique pas sur le prix de l’installation par un professionnel),
  • Les primes énergie permettent d’amortir les installations. Il faut toutefois la demander avant le début du projet et respecter certaines conditions (intervention d’un professionnel, rendement énergétique supérieur à 70% etc.). 
  • L’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH), via son programme “Habiter mieux” propose diverses solutions de financement sous certaines conditions de revenus. 
  • L'éco prêt à taux 0 est intéressant pour financer les travaux ! Sous respect de certaines conditions, c’est l’Etat qui se charge du remboursement les taux d’intérêt. Attention, toutes les banques ne délivrent de tels prêts.
  • Enfin, les collectivités (commune, département etc.) proposent aussi souvent des aides financières au cas par cas, il ne faut pas hésiter à les contacter pour se renseigner !


Tout est dit, il ne reste plus qu’à trouver un installateur capable de vous épauler dans votre projet ! 

 

Trouvez un plombier-chauffagiste près de chez vous

 

Vous pouvez acheter votre chauffe-eau dans les grandes surfaces de bricolage (Castorama, Leroy Merlin, Mr Bricolage, Bricoman ou encore Brico dépot pour ne citer qu’eux). Les marques les plus connues sont Ariston, Chaffoteaux, Atlantic ou Thermor par exemple.

 

Obtenez 5 devis en Chauffage électrique !
Gratuit et Sans engagement !

Des travaux réussis

10 ans de savoir-faire

dans la mise en relation

Des avis clients

pour faire le meilleur choix

2 000 experts

pour optimiser votre consommation

D'autres articles dans la catégorie Chauffage électrique

pour réussir vos travaux
Abonnez-vous à nos guides pratiques !

Pour réussir vos travaux, recevez tous les mois notre newsletter.

Besoin d'aide ?

Nos conseillers sont à votre écoute
du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30

09 73 34 75 32
Prix d'un appel local